Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Collectif CGT du Bassin de Châteaulin
  • Collectif CGT du Bassin de Châteaulin
  • : Blog d'informations et de contact avec le collectif CGT du Bassin de Châteaulin.
  • Contact

2015

Recherche

2014

 

2013

15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 08:24

Le syndicat de la CGT a organisé un rassemblement ce jeudi 1er mai à Châteaulin. Les sympathisants ont ensuite défilé dans la ville.

 

 

Environ cinquante personnes étaient présentes ce jeudi à Châteaulin. Jean-François Oger, du collectif de la CGT du bassin de Châteaulin a dénoncé lors de son discours la politique d'austérité menée actuellement par le gouvernement.

Les adhérents et sympathisants de la CGT ont ensuite défilé dans les rues de la commune et ont symboliquement finit leur marche devant la statue du résistant Jean Moulin : "Que penserait Jean-Moulin ancien préfet de Châteaulin de la remise en cause du programme national du Conseil national de la Résistance par un gouvernement qui se dit de gauche?", s'est ému Jean-François Oger.

Repost 0
Collectif CGT Châteaulin - dans Presse 2014
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 18:51

ouest-france-TPE-14-11-12.jpg

le-telegramme-TPE-14-11-12-copie-1.jpg

Repost 0
Collectif CGT Châteaulin Collectif de Châteaulin - dans Presse 2012
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 13:10

Doux. Une usine à vendre à Châteaulin

Le Télégramme  3 juillet

Les offres de reprise du groupe Doux seront officiellement présentées vendredi. En attendant, l'administrateur judiciaire a décidé de vendre une nouvelle usine de traitement des coproduits.


Quels repreneurs pour le groupe?
Aucun dossier n'avait été déposé hier soir. La date butoir a été fixée à jeudi18 h. «Le délai est très court, il faut s'attendre à des candidatures de dernières minutes», remarquait hier l'avocat du groupe Doux. Outre les candidats déjà cités (Le Télégramme de samedi), LDC, Glon-Sanders, Terrena, Triskalia, Cavac ou encore Tilly-Sabco dans des combinaisons différentes, on évoque désormais des repreneurs chinois, ukrainiens, saoudiens et différents fonds d'investissement européens. Un économiste proche du dossier considère que «pour les Chinois très préoccupés par la sécurité de l'approvisionnement alimentaire de leur immense pays, Doux pourrait être intéressant». Mais à l'ambassade de Chine, on n'a, pour l'instant, enregistré «aucune candidature». L'arrivée d'un investisseur ukrainien semble «moins crédible» aux observateurs, «au regard des difficultés que connaît ce pays actuellement». En revanche, l'intervention de fonds d'investissement en provenance du Moyen-Orient «apparaît séduisante, c'est le retour de l'argent du pétrole que nous leur versons». Reste qu'Arnaud Montebourg veut privilégier une solution française...

L'usine de farine de Châteaulin est à vendre.
À plusieurs reprises, le gouvernement s'est aussi prononcé «contre le démantèlement» du groupe. Pourtant, l'usine de farine (à base de coproduits) de Châteaulin a été mise en vente, hier. L'administrateur judiciaire estime qu'une cession partielle du groupe n'entre pas en contradiction avec l'appel d'offres global. 18 salariés travaillent dans cette unité châteaulinoise. Après l'acquisition d'un site identique à Plouray, la Saria est à nouveau sur les rangs. Dans le Morbihan, le spécialiste du traitement des déchets avait marqué un point en conservant les 22salariés et en leur maintenant leur ancienneté.

Que devient l'aide de quatremillions d'euros de la Région?
Votée la semaine dernière, l'attribution de 4M€ aux aviculteurs et transporteurs qui travaillent pour Doux n'est pas encore effective. Les aviculteurs sont actuellement invités à remplir des formulaires pour évaluer leurs créances. De plus, la Région s'est rapprochée de l'Europe pour vérifier la conformité avec la réglementation européenne en matière de subventions. Une bonne nouvelle cependant:l'un des principaux fournisseurs en énergie des éleveurs vient de se voir attribuer une avance de 240.000 € et ne se fait donc plus tirer l'oreille pour livrer.


 

Doux. Le gouvernement veut "une solution globale et française"

Le telégramme  l2 juillet 2012

 

Le gouvernement privilégie "une solution française" et "globale" pour la reprise du groupe volailler Doux a indiqué ce lundi le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg à quelques heures de la date limite de dépôt des candidatures de reprises.

"Notre souhait est que le groupe Doux fasse l'objet d'une reprise globale, nous refusons la stratégie du dépeçage et du démembrement", a déclaré Arnaud Montebourg lors d'une conférence de presse. "Nous privilégions une solution française", a-t-il ajouté, sans citer de noms d'éventuels repreneurs.

"Stratégie de relance globale de l'entreprise"
"Nous défendons une stratégie de relance globale de l'entreprise avec le maintien de l'ensemble de l'activité économique et du plus grand nombre d'emplois, ainsi que des relations contractuelles avec les éleveurs", a expliqué Arnaud Montebourg.

"Faire vivre le groupe Doux dans sa configuration actuelle"
"Nous travaillons à une stratégie de reprise avec des apporteurs de capitaux, des opérateurs industriels en mesure de faire vivre encore longtemps le groupe Doux dans sa configuration actuelle", a promis le ministre du Redressement productif.


Doux a été placé le 1er juin en redressement judiciaire. Les offres de reprise peuvent être déposées jusqu'au jeudi 6 juillet au tribunal de commerce de Quimper. Les salariés du groupe volailler, qui emploie 3.400 salariés et fait travailler entre 700 et 800 éleveurs, seront fixés sur leur sort le 6 juillet, lors d'un comité central d'entreprise. 

 

Repost 0
Collectif CGT Châteaulin - dans Presse 2012
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 12:30

 

Ouest France du lundi 25 juin 2012

 

Les « Doux » ont défilé dans les rues de Châteaulin

Au lendemain de l'annonce de la vente du groupe Doux, la manifestation, organisée à l'initiative de la CFDT,a réuni un millier de personnes dans la ville finistérienne du siège social de l'entreprise.

 

Contexte

Placé en redressement judiciaire depuis le 1er juin, Doux est à cours de liquidités. L'un des administrateurs judiciaires a annoncé vendredi le lancement d'un appel d'offres pour une reprise globale du groupe. Toute l'entreprise est menacée.

Contre le démantèlement

Ce samedi, tous les syndicats du groupe Doux (FO, CGT, CFTC) ont rejoint la CFDT, syndicat majoritaire à l'initiative de la manifestation. « La filière volaille a un avenir en Bretagne. Nos paysans, nos ouvriers, nous tous, nous avons un savoir-faire, une expérience, nous voulons les garder », a clamé Jean-Luc Guillart, délégué central adjoint CFDT. La CGT, par la voix de Raymond Gouiffès, et FO avec Nadine Hourmant, appellent à « une table ronde pour une réflexion approfondie sur l'avenir de la filière avicole, son développement et celui de l'emploi, le maintien des usines et des activités du groupe Doux et de la marque Père Dodu ». La CFDT, CGT et FO sont contre un démantèlement du groupe. « Doux doit rester une entité. »

Sauver les emplois

Les manifestants, en majorité des salariés issus des ateliers de Châteaulin, souhaitent « sauver leurs emplois, mais aussi toute la filière ». Joëlle, seize ans d'ancienneté, ne veut pas « laisser l'entreprise couler comme ça ! On ne sait plus pour qui, pour quoi on travaille, c'est franchement inquiétant, l'ambiance est lourde dans les ateliers ». Pour certains, cette manifestation est un premier pas : « Il faut bien commencer la lutte pour la gagner ! » Une dizaine de conseillers régionaux, plusieurs conseillers généraux ainsi que tous les élus locaux leur ont apporté « tout leur soutien ».

Un manque : les éleveurs

Les éleveurs ont beaucoup manqué dans cette manifestation censée « rassembler tous les « petits » touchés par la situation du groupe Doux ». Ils sont aujourd'hui 800 à être en contrat avec Doux. Didier Goubil, aviculteur et président du pôle aviculture à la chambre régionale d'Agriculture de Bretagne, explique en partie leur absence : « À partir du moment où la CFDT a appelé à manifester pour le départ de la famille Doux de la tête de l'entreprise, je trouve que le message n'est pas le bon. Il faut un rassemblement de toute la filière agricole sur l'ensemble de la Bretagne mais avec un message général, arrêtons de tirer sur l'ambulance. »

Et maintenant ?

Prochaine échéance pour les salariés du groupe : les conseils d'entreprises qui doivent se tenir cette semaine, notamment à Châteaulin et Quimper dès lundi. Les syndicats appellent également à se mobiliser de nouveau dès samedi prochain, à 10 h, à Vannes.

 

 

Elodie RABÉ.

 

Repost 0
Collectif CGT Châteaulin - dans Presse 2012
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 10:47

1er-Mai. 150 manifestants dans les rues de la ville

2 mai 2012 Le Télégramme 

 

 

150 manifestants, soit environ trois fois plus que lors des habituels rassemblements du 1er-Mai, ont défilé dans la cité de l'Aulne, hier matin. Le cortège était formé de militants venus de tout le pays de Châteaulin.

Comme un signe du destin, ce défilé est passé entre les gouttes d'un ciel menaçant qui avait encore copieusement arrosé la ville quelques minutes avant la convergence des manifestants vers la place de la Résistance. C'est aussi la raison pour laquelle le cortège s'est mis en branle très rapidement, juste après l'unique discours prononcé par Jean-François Oger, représentant du collectif CGT sur le bassin de Châteaulin, à l'origine du premier mot d'ordre. Celui-ci ne s'est pas fait prier pour dire tout le mal qu'il pense des années Sarkozy. «Les salaires et pensions au régime sec, la rémunération des patrons du CAC 40 en hausse de 34%, Sarkozy a aussi été le président du chômage de masse, des marchés financiers, et du passage en force sur les retraites. Un bilan catastrophique», a-t-il dressé, avant d'appeler les salariés à rejoindre la lutte syndicale, pour «plus de justice sociale et la défense des acquis». Dans le cortège, qui a fait un tour complet des quais par la passerelle, les drapeaux rouges de la CGT étaient ultra-dominants. Une fois n'est pas coutume, on devinait aussi des visages de tout le pays de Châteaulin, et même de la presqu'île de Crozon.

La gauche au grand complet

De nombreux représentants du PS, du Front de gauche et du NPA étaient également présents, dont deux candidats aux législatives, Noëlle Peoc'h (Front de gauche), et André Menesguen (NPA), tandis que Richard Ferrand (PS) et Christian Troadec (Mouvement Bretagne et Progrès) avaient opté pour le rassemblement prévu à la même heure à Carhaix, seule autre commune de la sixième circonscription où l'on défilait également hier. Candidate à rien du tout si ce n'est à réussir sa vie, Camille, 11 ans, élève de CM2 à l'école de Quimerc'h, arborait le seul panneau revendicatif du cortège, où l'on pouvait lire: «Pour nous, la disette, et dans leurs poches, tous les bénefs»!

 

 

1 er mai. 150 personnes dans les rues de Châteaulin

mardi 01 mai 2012  OF

Aux environ de 150 personnes se sont réunies dans les rues de Châteaulin à l’appel de la CGT pour ce 1er mai. Les syndicats, plutôt habitués à compter sur une cinquantaine de sympathisants à battre le pavé, se sont réjouis de la forte mobilisation. Sur, qu’à 5 jours du premier tour de l’élection présidentielle, le contexte politique n’y est pas pour rien.

Le Front de Gauche de Noëlle Peoc’h, ainsi que le NPA et le PS ont défilé derrière les syndicats.

Elodie Rabé

Repost 0
Collectif CGT Châteaulin - dans Presse 2012
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 10:31

1er-Mai. 150 manifestants dans les rues de la ville

2 mai 2012 Le Télégramme 

 1688326_12038084-passerelle-20120502-c130a.jpg

 

150 manifestants, soit environ trois fois plus que lors des habituels rassemblements du 1er-Mai, ont défilé dans la cité de l'Aulne, hier matin. Le cortège était formé de militants venus de tout le pays de Châteaulin.

Comme un signe du destin, ce défilé est passé entre les gouttes d'un ciel menaçant qui avait encore copieusement arrosé la ville quelques minutes avant la convergence des manifestants vers la place de la Résistance. C'est aussi la raison pour laquelle le cortège s'est mis en branle très rapidement, juste après l'unique discours prononcé par Jean-François Oger, représentant du collectif CGT sur le bassin de Châteaulin, à l'origine du premier mot d'ordre. Celui-ci ne s'est pas fait prier pour dire tout le mal qu'il pense des années Sarkozy. «Les salaires et pensions au régime sec, la rémunération des patrons du CAC 40 en hausse de 34%, Sarkozy a aussi été le président du chômage de masse, des marchés financiers, et du passage en force sur les retraites. Un bilan catastrophique», a-t-il dressé, avant d'appeler les salariés à rejoindre la lutte syndicale, pour «plus de justice sociale et la défense des acquis». Dans le cortège, qui a fait un tour complet des quais par la passerelle, les drapeaux rouges de la CGT étaient ultra-dominants. Une fois n'est pas coutume, on devinait aussi des visages de tout le pays de Châteaulin, et même de la presqu'île de Crozon.

La gauche au grand complet

De nombreux représentants du PS, du Front de gauche et du NPA étaient également présents, dont deux candidats aux législatives, Noëlle Peoc'h (Front de gauche), et André Menesguen (NPA), tandis que Richard Ferrand (PS) et Christian Troadec (Mouvement Bretagne et Progrès) avaient opté pour le rassemblement prévu à la même heure à Carhaix, seule autre commune de la sixième circonscription où l'on défilait également hier. Candidate à rien du tout si ce n'est à réussir sa vie, Camille, 11 ans, élève de CM2 à l'école de Quimerc'h, arborait le seul panneau revendicatif du cortège, où l'on pouvait lire: «Pour nous, la disette, et dans leurs poches, tous les bénefs»!

 

 

1 er mai. 150 personnes dans les rues de Châteaulin

mardi 01 mai 2012  OF

 

1688326_12038084-passerelle-20120502-c130a_298x224-copie-1.jpg

Aux environ de 150 personnes se sont réunies dans les rues de Châteaulin à l’appel de la CGT pour ce 1er mai. Les syndicats, plutôt habitués à compter sur une cinquantaine de sympathisants à battre le pavé, se sont réjouis de la forte mobilisation. Sur, qu’à 5 jours du premier tour de l’élection présidentielle, le contexte politique n’y est pas pour rien.

Le Front de Gauche de Noëlle Peoc’h, ainsi que le NPA et le PS ont défilé derrière les syndicats.

 

Elodie Rabé

Repost 0
Collectif CGT Châteaulin Collectif de Châteaulin - dans Presse 2012
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 10:30

1er-mai-2012-telegramme.jpg

 

 

 

1er mai 2012 ouest france

Repost 0
Collectif CGT Châteaulin - dans Presse 2012
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 10:52

lutte poste 2012

Repost 0
Collectif CGT Châteaulin - dans Presse 2012
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 09:02

CGT-facteurs-chateaulin.JPG

 

 

facteurs-determines-chateaulin.JPG

 

 

facteurs-en-colere-Chateaulin.JPG

 

 

Poste chateaulin

Repost 0
Collectif CGT Châteaulin - dans Presse 2011
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 16:22

Extrait du Télégramme du 25 mars 2010 : "Changement à la direction de l'union locale CGT. Gildas Le Goff remplace Michel Francomme au poste de secrétaire général. Gildas Le Goff est employé territorial à la mairie de Pont-de-Buis. Michel Francomme avait été élu à la tête de la CGT quimpéroise en 2008. Salarié de l'entreprise Cummins Filtration à Quimper qui a connu un long conflit en 2009. Il est devenu le secrétaire de la section d'entreprise CGT après le départ de Franck Couton dans le cadre du plan social. L'union locale tiendra son congrès en octobre prochain."

Repost 0
Collectif CGT Châteaulin - dans Presse 2011
commenter cet article